Accueil | Pôle Amphibiens – Reptiles | Suivi des mares bocagères en bordure de la zone humide

Suivi des mares bocagères en bordure de la zone humide

Les amphibiens du bocage

Ce suivi permet de comparer l’évolution des amphibiens dans le marais et dans les mares bocagères en bordure.

72 mares sont prospectées, en accord les agriculteurs, tous les 4 ans, dans le bocage des communes de Sansais, Le Vanneau, Lairoux, Saint-Denis-du-Payré, le Champ-Saint-Père, Rosnay et Saint-Vincent-Sur-Graon. Ces milieux abritent une grande diversité d’amphibiens et l’écrevisse de Louisiane n’est pas encore trop abondante.

Les résultats obtenus entre 2011 et 2019 démontrent que 60% des mares ont entre 4 et 5 espèces d’amphibiens. C’est notamment dans les mares de bordures que l’on retrouve la Salamandre tachetée.

suivi des mares de bocage

Relevé de végétation des mares de bocage

Les tendances d’évolution constatées

Les résultats de l’étude réalisée en 2019 met en avant une richesse spécifique moyenne stable entre 2011 et 2019. Cependant on observe une disparité entre les secteurs de bocage et les taxons.

En effet, trois espèces accusent une baisse de leur occupation: la Rainette verte en adéquation avec la tendance observée en 2015, la Grenouille agile qui semble sensible aux faibles pluviométries hivernales et le complexe des grenouilles vertes qui pourtant restent stables dans le marais.

Pour les Tritons marbrés et palmés, on observe une tendance à la hausse, cependant ces résultats sont à relativiser au vu de la probabilité de détection qui a été augmenté lors de cette étude 2019.

Les facteurs influent sur l’évolution des amphibiens sont difficiles à déterminer, cependant la diminution de la densité et de la diversité de la végétation aquatique semble impacter les populations comme la présence d’écrevisse de Louisiane.