Accueil | Pôle Poissons

Pôle Poissons

Le Marais poitevin offre un important réseau hydraulique et des prairies inondables associées. Ceci se traduit par des potentialités piscicoles élevées pour de nombreuses espèces sensibles, migratrices et sédentaires. Les poissons font parti intégrante de l’écosystéme du Marais, la richesse de leurs prédateurs en témoigne.

Outre la grande diversité de son peuplement faunistique et floristique, le réseau hydraulique du Marais poitevin est également le siège d’une très grande production biologique, spécialement en ce qui concerne les poissons.

Au niveau des écosystèmes naturels, l’existence de prédateurs piscivores reflète aussi cette richesse biologique. Les six espèces de hérons qui nichent dans le Marais poitevin, le martin pêcheur et la loutre d’Europe, constituent sans conteste des indicateurs fiables de l’importance des ressources alimentaires.

Le Marais poitevin abrite une trentaine d’espèces de poissons dont neuf sont migratrices, vivant successivement en mer et en eau douce. Il s’agit de l’Anguille européenne (Anguilla anguilla), de la Grande alose (Alosa alosa), de l’Alose feinte (Alosa fallax), de la Lamproie marine (Petromyzon marinus), de la Lamproie fluviatile (Lampetra fluviatilis), du Mulet porc (Liza ramada), du flet (Platichtys flesus), de la Truite de mer (Salmo trutta trutta) et du Saumon atlantique (Salmo salar).
Si les aloses, les lamproies, le saumon et la Truite de mer remontent les cours d’eau pour s’y reproduire, l’anguille, le flet et le mulet colonisent les rivières pour y vivre et y grossir.

Lamproies marines

Lamproies marines

Une des actions clé du programme « poissons migrateurs » mené par le Parc du Marais poitevin, consiste à approfondir les connaissances en terme de fréquentation des différentes espèces colonisant le bassin de la Sèvre niortaise.

Ainsi, le pôle poissons s’attache à travailler selon différents axes, chaque espèce ou groupe d’espèces étant choisi selon son caractère « indicateur ».

Vous pouvez consulter les inventaires exhaustifs de la faune piscicole réalisés lors des suivis par pêche électrique des Anguilles jaunes.

Vous trouverez ci-dessous les études liées aux poissons migrateurs.

Monitoring anguille dans le Marais Poitevin

Les Anguilles à la loupe… pour leur préservation

Stations de comptage des passes à poissons

Les flux migratoires des poissons sont filmés sur la Sèvre niortaise.

Suivi de la reproduction des poissons migrateurs

Le Marais poitevin abrite de nombreuses espèces migratrices…

Pour toutes questions concernant le pôle Poissons :

PNR Marais poitevin : Sophie Der Mikaélian