Accueil | Pôle Avifaune | La Barge à queue noire

La Barge à queue noire

Très liée aux zones humides, la Barge à queue noire est un indicateur de l’état écologique du Marais Poitevin. Classées vulnérables sur la liste rouge des oiseaux nicheurs de France métropolitaine (UICN, 2016).
Le Marais poitevin qui abrite la seconde population française est un site de première importance dans la préservation de cette espèce.

Barge à queue noire

Barges à queue noire – Limosa limosa limosa Franck Vansen

Suivi prénuptial de la Barge à queue noire

Des 1980 des comptages de Barge à queue noire ont été effectués, des comptages prénuptiaux ont repris de février jusqu’à mi-avril en 2001, 2006, 2008, 2010, 2012, 2013.Les Barges à queue noire sont très liées aux zones humides et aux communaux en particulier, on les retrouvent principalement sur le communal de Lairoux / Curzon, la réserve de Saint-denis-du-Payré , le site de la Prée Mizottière, etc.

Ces suivis s’intègrent, depuis 2015, dans le plan de gestion national de la Barge à queue noire. Ce plan est animé par la fédération départementale des chasseurs de la Vendée, en collaboration avec de nombreux partenaires (LPO, OFB, ….)

Depuis les premiers suivis, de moins en moins de Barge à queue noire sont observées dans le Marais poitevin. En 1985, les suivis effectués permettaient à un calcul de près de 500 000 barges, de plus de 162 000 en 1991 et de 84 000 en 2006. En 2013, la fréquentation est restée très faible.
Cette régression peut être lié à la dynamique de population de l’espèce mais aussi à des modifications de stratégie migratoire.

Ce suivi va se poursuivre avec des comptages en 2023.

Suivi de la nidification de la Barge à queue noire continentale

Les Barges à queue noire sont également nicheuses dans le Marais poitevin. Dans le cadre de l’Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin, une enquête limicoles nicheurs menée en 2005-2006 a permis de dénombrer 42 à 45 couples.
Cette enquête a été reconduite en 2015 et 2016 avec 22-26 couples comptés, en 2016, 21-22 couples sont comptés et 30 à 32 en 2017. Lors du comptage de 2019, ce sont 20 à 26 couples qui ont été dénombrés. On a en moyenne 25 couples nicheurs sur le Marais poitevin.
Au niveau national, il est observé que la grande majorité des couples se trouvent en ZPS

En complément de ces enquêtes, depuis plusieurs années, tous les ans, le dernier weekend d’avril à lieu en coordination avec la LPO, le PNR et la FDC85, un comptage simultané des Barges à queue noire. Ce comptage annuel fournit une information sur le nombre de couples cantonnés qui est comparable inter-annuellement et inter-sites.

Vous pouvez retrouver de nombreuses autres informations sur le site de la LPO 85 « Barge à queue noire » qui a élaboré un programme en Pays de la Loire.

Vous pouvez égallement suivre en direct la migration de Barges à queue noire équipées de balises.

Logo UE