Accueil | Pôle Entomofaune | Leste à grand stigma

Leste à grand stigma

La façade atlantique est l’un des 3 secteurs en France où l’on peut observer le Leste à grand stigma. Cette espèce est inscrite sur les listes rouges mondiale, européenne, française et régionale. Le Marais poitevin a donc une importante responsabilité de préservation du Lestes macrostigma. Afin de répondre à cet enjeu, un suivi a été réalisé par la LPO 85.

Le Lestes macrostigma, une espèce d’eau saumâtre

Le Leste à grands stigma (Leste macrostigma) est inféodé aux lagunes d’eaux saumâtres, notamment en raison de sa plante hôte principale : le Scirpe maritime (Bolboschoenus maritimus). Le Marais poitevin, regroupe historiquement deux stations bien différentes, à savoir la lagune de la Belle Henriette et les anciens marais salants de Champagné-les-Marais.

Mieux connaitre les populations pour mieux les protéger

Leste à grand stigma- Lestes macrostigma

Leste à grand stigma- Lestes macrostigma ©Jean-Michel FATON

En 2014, la LPO Vendée a décidé de faire un état des lieux des populations de leste à grand stigma sur l’ensemble du littoral Vendéen et de proposer des actions de conservation.

Sur le Marais poitevin, ce suivi a été intégré à l’OPN. Plusieurs sites favorables ou avec des données historiques ont été prospectés sur la zone humide, à savoir :
la Belle Henriette et abords : zone de prospection élargie autour des stations connues de la lagune de la Belle Henriette,
la Porte du Braud : présence d’habitats potentiellement favorables,
le Canal de la Raque : présence d’habitats potentiellement favorables,
la Prée Mizottière : présence d’habitats potentiellement favorables,
les marais salants de Champagné-les-Marais : zone de prospection élargie autour de la population connue.

Il ressort que seulement les marais salants de Champagné les marais, abrite du Leste macrostigma. Sur ce site des actions de protection sont en cours.