Accueil | Pôle Flore – Habitats | Reconversion Terre Arable

Reconversion Terre Arable

Les prairies humides ont toujours été une composante agricole très présente dans la zone humide. Une partie d’entre elles ont été mises en culture principalement au cours du XXème siècle. Elles représentent un habitat emblématique du Marais poitevin et un élément indispensable du patrimoine naturel et culturel avec la pratique de l’élevage. C’est pourquoi un programme de remise en prairie des terres arables est mis en place  sur le Marais poitevin.

Les RTA, l’outil pour un retour à la prairie

La Reconversion des Terres Arables (RTA) est une mesure agri-environnementale. Elle permet d’aider les agriculteurs qui souhaitent remettre une surface cultivée en prairie.

Le Parc naturel régional du Marais poitevin se mobilise depuis 2005, avec les services d’état, les chambres d’agriculture de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime et l’INRA de Saint-Laurent de la Prée pour suivre et conseiller des exploitations ayant recours à cette mesure. En 2013, sur commande de l’Etablissement public du Marais poitevin, des bilans économiques et environnementaux ont été réalisés.

Comment convertir ses prairies?

Un guide technique conseille les exploitants agricoles qui souhaitent implanter une surface en herbe dans le Marais poitevin. L’objectif est de proposer aux exploitants agricoles qui le souhaitent des itinéraires techniques (semis, gestion) en terme de reconversion afin de répondre à la fois à des exigences biologiques et socio-économiques.

Les semis proposés varient en fonction des typologies de stations (sol, salinité, hygromorphie). Ils permettent à la fois une bonne qualité fourragère et un intérêt environnemental. Ces semis correspondent à la composition floristique de base observée dans les prairies naturelles locales ; leur choix optimise le succès d’implantation et garantit à terme une qualité fourragère satisfaisante.

La difficulté reste l’adéquation entre les semis conseillés avec l’offre réelle proposée par les semenciers et les coopératives agricoles. De plus, les variétés à la vente, notamment de fétuque, ne sont pas toujours comparables à celles observées in situ. Une collaboration avec les semenciers et organismes agricoles reste à conduire.

D’autres essais méritent également d’être testés : la recolonisation spontanée par la banque de graine du sol, notamment sur sols tourbeux, le semis de « poussières de foin » et le semis de récoltes de graines de prairies naturelles locales.

Pour aller plus loin, lire le document à télécharger : le guide technique « Implantation d’une surface en herbe en Marais poitevin », ou recevoir sur demande le rapport de l’étude « Reconversion des Terres Arables dans le Marais poitevin ».

Bilan des actions RTA

Depuis 1991 ce sont plus de 2 000 ha de cultures qui ont été reconverties en prairies. Une enquête réalisée en 2019 montre qu’environ 77% de ces terres reconverties restent en prairies, les autres sont de nouveau retournées afin de les maintenir en prairies temporaires ou de les cultiver de nouveau. On peut donc estimer que grâce aux mesures RTA, environ 1600 ha de prairies ont été rajoutées aux 28 000 ha de prairies permanentes du Marais poitevin.