Accueil | Pôle Poissons | Monitoring anguille dans le Marais Poitevin

Le Monitoring anguille dans le Marais poitevin

L’Anguille européenne est observée sur l’ensemble des bassins versants de la façade atlantique. Elle est aujourd’hui une espèce menacée et fait l’objet d’un programme européen et d’un Plan de Gestion National pour sa préservation.

Programme de préservation des Anguilles européen :

La diminution de son abondance a été observée dans les années 50 en mer, et depuis les années 80 en France et sur toute son aire de répartition. Après ce brusque effondrement, le stock d’anguilles européennes poursuit progressivement son déclin, à tel point que son niveau actuel menace la survie de l’espèce. Les facteurs de ce déclin sont multiples : entrave à la libre circulation, pêche, disparition des zones humides, dégradation de l’habitat, etc.

Cette diminution de l’anguille avérée, l’espèce est considérée depuis 2002 comme étant en dehors de ses limites de sécurité biologique (CIEM, 2002). Face à ce constat, un règlement de la commission des pêches de la communauté européenne a été publié en septembre 2007 (JO CE 22/09/2007, règlement n°1100/2007).

Ce règlement impose des mesures de reconstitution du stock d’anguilles européennes et vise à assurer « un taux d’échappement vers la mer d’au moins 40% de la biomasse d’anguille argentée » (article 2.4). Afin de respecter ses objectifs, chaque état membre a la charge de mettre en place un plan de gestion national visant à le reconstitution du stock de géniteurs.

En France, la totalité du territoire métropolitain est concerné par le plan de gestion du fait de la présence de l’anguille dans tous les bassins versants. Le plan de gestion anguille (PGA) français a été déposé en décembre 2008 et approuvé par la Commission Européenne en février 2010.

Afin d’évaluer l’efficacité des mesures de conservation et de restauration de l’espèce, le PGA prévoit la mise en place de suivis par “rivière index” pour chaque unité de gestion.

Les “rivières index”

Ce dispositif était piloté par l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) qui compose désormais l’OFB (Office Française pour la Biodiversité), sous l’appellation “monitoring anguille”.

Pour le Comité de Gestion des Poissons Migrateurs Loire, côtiers vendéens et Sèvre niortaise, c’est cette dernière qui a été retenue comme “rivière index”, parmi les 9 sites nationaux.

Le PNR du Marais poitevin est le maître d’ouvrage du suivi sur demande du Préfet de bassin pour l’animation du dispositif « rivière index – Sèvre niortaise ».

En effet, la Sèvre niortaise est connue historiquement pour son abondance en anguilles comme en témoignait le nombre important de pêcheries installées dans les moulins.

Un programme de rétablissement de la continuité écologique a été entrepris dès le début des années 80 et se poursuit encore aujourd’hui permettant ainsi à l’anguille de coloniser l’ensemble du bassin.

Les objectifs du Suivi :

Le suivi mis en place sur la Sèvre niortaise permet de donner une image représentative de la production d’un marais atlantique, associé à un bassin fluvial de plus de 1 000 km².

Ainsi, le suivi de l’espèce est basé sur la mise en place d’indicateurs par phase de vie de l’anguille.

Civelles et anguillettes

Chaque année, depuis 1984, les civelles font l’objet d’un suivi des effectifs

Anguilles jaunes

Un programme européen et d’un Plan de Gestion National pour sa préservation

Anguilles argentées

Évaluation du flux d’anguilles argentées sur la Sèvre niortaise